Bapteme de l'air

Toute l’année, sur réservation, venez prendre votre envol à bord de l’un des avions d’Aero Vintage Academy. Quatre appareils sont à votre disposition pour découvrir la terre vue du ciel. Seul, en couple ou en famille, une balade au-dessus du Gâtinais vous régalera et pour les plus audacieux, venez vous mettre la tête à l’envers. Quatre appareils vintages sont à découvrir pour des vols de 15-20 minutes.

TRAVEL AIR

Les joies de la décapotable version

volante, à découvrir en couple.

250€/vol pour les deux passagers

  • Immatriculation : F-HJBS
  • Numéro de série : 378
  • Envergure : 10,06m
  • Longueur : 7,34m
  • Hauteur : 2,72m
  • Equipage : 3
  • Masse à vide : 768 kg
  • Masse max : 1225 kg
  • Moteur : Wright de 235cv
  • Vitesse max : 190km/h
  • Propriétaire : Aero Vintage Academy
  • Le Travel Air 4000 est un biplan de transport et de sport triplace américain de l'Entre-deux guerres. Travel Air Aircraft Manufacturing Co, basée à Wichita au Kansas, est le fruit de la coopération de trois grands industriels américains qui allaient ensuite poursuivre des carrières séparées: Walter Herschel Beech, Clyde Cessna et Lloyd Stearman, environ 1 800 avions de voyage aérien ont été construits en 

  • moins de cinq ans. La firme fut rachetée par Curtiss Wright en 1931.

    Ce Travel Air fut construit en 1928. Aero Vintage Academy, l’achète en Californie en 2012 où il effectuait des baptêmes de l’air. Arrivé en France, en début d’année 2013, il retrouve sa fonction principale et propose des vols à tête découverte au-dessus du Gâtinais.

BOEING STEARMAN PT-17

Biplan d'école américain qui a vu débuter un grand nombre de

pilotes pendant la Seconde Guerre Mondiale. A son bord :

voltige cheveux au vent

250€ / passager

  • Immatriculation : F-AZJR / F-HIZI
  • Numéro de série : 75-5656 /75-548
  • Envergure : 9,80m
  • Longueur : 7,54m
  • Hauteur : 2,95m
  • Equipage : 2
  • Masse à vide : 1100kg
  • Masse max : 1435kg
  • Moteur : Lycoming R680 de 225cv / Continental W670 de 220cv
  • Vitesse max : 220km/h
  • Propriétaire : Amicale Jean-Baptiste Salis / Aero Vintage Academy
  • Le Boeing Stearman est un biplan à construction mixte datant des années 30 (les ailes sont en bois, entoilées tandis que le fuselage est en tubes d’acier soudés, entoilés).

    Le premier Stearman fut construit en 1933 par la Stearman Aircraft Company. Tandis qu’en 1934, l’US Army Air Corps recherchait un nouvel avion d’entraînement de base, le Stearman y fut présenté. En cette même année la Stearman Aircraft Company fut rachetée par la firme Boeing. L’appareil répondant aux critères de recherches de l’US Army Air Corps, celle-ci en commanda immédiatement 26 exemplaires. L’US Navy en acheta 61 exemplaires à la même époque.

    Le Boeing Stearman fut un avion très répandu aux Etats-Unis à cette époque puisque rien qu’en 1940, 3510 exemplaires furent produits! 

  • Différentes versions virent le jour : avec des motorisations différentes, pour le vol aux instruments, pour l’épandage agricole...

    En tout, 3200 appareils furent construits pour l’USAAC et 4575 pour l’US Navy. Ils servirent principalement à la formation de base des pilotes militaires.

    A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un grand nombre de Stearman furent vendus au monde entier.

    Sur l’aérodrome, 4 Stearman sont actuellement basés dont 2 sont exposés au musée.

    Le F-AZJR arbore les couleurs traditionnelles de la NAVY tandis que le F-HIZI arbore celles de l’US Army, dans les années 1940.

NORTH AMERICAN T-6

Avion mythique de formation des pilotes (apès leur

passage sur le Stearman). Appareil qui a également servi au conflit

Algérien. Voltige possible.

450€ / passager

  • Envergure : 12,82m
  • Longueur : 9m
  • Equipage : 2
  • Masse max : 2 400 kg
  • Moteur : Pratt & Whitney Wasp de 550 ch
  • Vitesse max : 325 km/h
  • Rayon d’action : 1 200 km
  • Plafond : 6 500 m
  • North American T6 Texan

    Le North American T-6 Texan (Harvard pour les Britanniques et leurs alliés) fut l'appareil d'entraînement standard des pilotes de chasse des nations alliées pendant la Seconde Guerre mondiale,
    Le T-6 descend du prototype NA-16, qui vola pour la première fois, le 1er avril 1935. L'USAAC en commanda alors 180 exemplaires et l'US Navy 77. La plus grosse commande fut passée par la Royal Air Force, qui en acheta 400 exemplaires.
    Par la suite, la désignation de l'appareil change pour AT-6 (advanced trainer). L'AT-6 se distinguait de son ancêtre par la forme carrée de ses saumons d'ailes et de son gouvernail.
    L’AT-6A, propulsé par un Pratt & Whitney R-1340-49 Wasp de 550 ch. fut utilisé par l’USAAF (1 549 ex) et l'US Navy (270 ex) sous le nom de SNJ-3. Il fut suivi, par le AT-6B, destiné à l'entraînement au tir aérien des mitrailleurs, avec poste arrière doté d'une mitrailleuse de calibre 30. Au Canada, Noorduyn Aviation fabriqua également une version de l'AT-6A.
    L’AT-6A, propulsé par un Pratt & Whitney R-1340-49 Wasp de 550 ch. fut utilisé par l’USAAF (1 549 ex) et l'US Navy (270 ex) sous le nom de SNJ-3. Il fut suivi, par le AT-6B, destiné à l'entraînement au tir aérien des mitrailleurs, avec poste arrière doté d'une mitrailleuse de calibre 30. Au Canada, Noorduyn Aviation fabriqua également une version de l'AT-6A.
    De nombreuses autres versions furent produites avec motorisation et armements différents.

  • D'innombrables forces aériennes ont utilisé le T-6 comme avion d'entraînement de début, mais aussi comme avion d'appui feu léger.
    Durant la guerre de Corée et même celle du Viêt Nam, les T-6 furent utilisés comme avion de contrôle aérien avancé, pour guider les chasseurs-bombardiers sur leurs objectifs au sol. Ils furent aussi abondamment utilisés par l'Armée de l'air comme avions de lutte contre la guérilla, pendant la guerre d'Algérie et pour la formation au pilotage élémentaire. L'Aéronavale française a aussi employé le T-6 comme avion école avancé.
    Environ 18000 Texan/Harvard furent produits, toutes versions confondues.

    North American T6 Texan F-HLEA

    Le T6 F-HLEA de l’Aero Vintage Academy (Ferté-Alais) a été construit en 1949, cet appareil fut utilisé par l’USAAC. Suite à des accords passés entre les Etats-Unis et l’Espagne en 1951, il fit partie d’une centaine de T-6 reçue par l’Armée de l’Air Espagnole comme avions d’entrainement. A sa retraite militaire, il fut exposé dans le Musée de l’Air de Madrid. Il arrive en 2000 à la Ferté Alais. Classé alors sous le régime d’aéronef de collection, il faudra attendre 2012 pour qu’il retrouve un certificat de navigabilité standard suite à une grande visite. Aujourd’hui, au sein de la flotte d’Aero Vintage Academy, il permet de faire découvrir au plus grand nombre les joies de l’air et du pilotage.

North American T-28

Prenez les commandes d’un des plus puissant

avion d’école jamais construit, avec plus de 1400cv.

Voltige possible.

650€/passager

  • Immatriculation : N14113
  • Numéro de série : 51-7545
  • Envergure : 12,22 m
  • Longueur : 9,75 m
  • Hauteur : 3,86 m
  • Equipage : 2
  • Masse à vide : 2890 kg
  • Masse max : 3856kg
  • Moteur : Wright Cyclone R-1820-86 de 1425 cv
  • Vitesse max : 550km/h
  • Propriétaire : Confié en exploitation à Aéro Vintage Academy
  • En 1948, l’US Air Force souhaite remplacer le valeureux North American T-6. Le projet NA.159 de North American est retenu et un contrat portant sur deux prototypes initialement appelés XBT-28 (Basic Trainer), est signé. Le North American T-28 Trojan est conçu comme avion d’entraînement de base et vole pour la première fois en septembre 1949. La première commande, émanant de l’US Air Force, est passée en 1950 et livrée à l’Air Training Command entre 1950 et 1953.

    En pleine expansion des appareils à réaction, les Etats-Unis envisage déjà de former les pilotes sur avions à réaction dès le début de leur formation et ne prévoient aucun avion d’entraînement et de formation tel que le T-28. Mais l’appareil a une masse qui le caractérise plus comme avion d’arme que d’entraînement et il est équipé d’un train tricycle moderne. Ses performances permettent aux 1194 exemplaires de faire tout de même carrière au sein de l’USAF avant d’être retiré du service en 1956.

    L’US Navy commande égalemant le T-28 pour la formation de ses pilotes. Le T-28B reçoit une cellule renforcée et un moteur plus puissant ainsi qu’une hélice Hamilton tripale. Le T-28B fait son premier vol le 6 avril 1953. Il est produit à 489 exemplaires et reste en service jusqu’au milieu des années 80. 

  • Apparait ensuite le T-28C : une version allongée de 55 cm, équipée d’une crosse d’appontage et d’une hélice de plus petit diamètre, réalisée à 299 exemplaires construits entre 1955 et 1957

    Le besoin d’un avion économique d’appui tactique fut constaté par les forces américaines stationnées au Sud Vietnam. Le T-28D de lutte antiguérilla se voit donc pourvu de paniers de mitrailleuses, de bombes et de roquettes. Entre 1961 et 1969, North American convertit 321 T-28A en modèle « D ».

    L’Armée de l’Air française commanda 135 exemplaires d’une version spéciale du T-28D. Ces avions entrèrent en service au début des années soixante sous la désignation Fennec et furent utilisés essentiellement durant la guerre d’Algérie. Le T-28 devenait ainsi une plateforme de tir redoutable et avait des capacités offensives comparables à celles d’un avion de chasse de la deuxième Guerre Mondiale.

    Finalement, vers la fin des années cinquante, la Pac-Aero transforma des T-28A en les équipant de moteurs Wright de 1300 ch ou 1425 ch pour usage civil. Ces deux derniers modèles furent dénommés Nomad 1 et 2 selon la motorisation.